Bibliothèque

Livre

Livre

Observations significatives commentées à l'usage d'enseignements dirigés de 1992

L'Université de Bordeaux II, Université des Sciences de la Vie et des Sciences de l'Homme, a toujours été préoccupée par l'évolution non seulement des Sciences et des Techniques, mais aussi des pratiques médicales pouvant en découler. Elle a pour ce faire, et tout au long des années qui viennent de s'écouler, mis en place des formations souvent sous forme de diplôme d'Université.

C'est dans cet esprit que mes prédécesseurs ont su organiser au sein de l'Université le Premier Diplôme d'Université d'Homéopathie aidés en cela par le Docteur Denis Démarqué, le Professeur Paccalin, responsable du Laboratoire de Thérapeutique, côté Médecine, et le Professeur Quilichini, responsable du Laboratoire de Pharmacie Galénique, côté Pharmacie.

Tout au long de ces années, nous avons pu apprécier la qualité de la formation délivrée et le bien fondé d'une telle décision.

Cet ouvrage a pour objet de compléter l'enseignement magistral et dirigé et de préparer les étudiants à la pratique de l'Homéopathie à partir de l'étude de cas cliniques.

Cette préface est pour moi l'occasion de rendre hommage à celui sans qui cette formation universitaire n'aurait pu être mise en place en son temps. Le Docteur Démarqué dont on connaît la rigueur et l'honnêteté intellectuelle a en effet beaucoup œuvré pour la reconnaissance de l'homéopathie. Clinicien avant tout, il a su intégrer cette formation dans la pratique médicale, contribuer à valoriser l'apport des faibles doses dans certaines circonstances cliniques, et laisser de côté les passions que ne manquent pas de susciter toutes pratiques nouvelles. Qu'il en soit remercié. Cet ouvrage est une reconnaissance de son action.

D. Ducassou
Président de l'Université de Bordeaux II

0.0

0 avis

Livre

Pratique homéopathique en gynécologie

Le gynécologie est l’une des spécialités médicales qui voit l’homéopathie jouer pleinement son rôle de méthode globale et non-agressive, particulièrement utile en pathologie chronique. Pouvoir traiter en toute sécurité ces patientes “à risques” que sont par exemple les femmes enceintes ou les adolescentes, est en effet l’une des nécessités qui amènent fréquemment les prescripteurs à se tourner vers l’homéopathie.

Les auteurs de cet ouvrage pratique sont médecins généralistes et chargés de cours d’homéopathie dans les Universités de Médecine de Bordeaux II et de Poitiers. Ils décrivent l’ensemble de la pathologie pouvant être abordée avec l’homéopathie, en traitement principal ou complémentaire. 
La fréquence de la pathologie mammaire - et la nécessité de disposer d’un diagnostic de certitude - les ont également amenés à faire exposer par deux spécialistes les données les plus récentes de l’imagerie du sein. 
Particulièrement utiles aux généralistes, enfin : l’homéopathie en obstétrique, et des conseils pour adapter la contraception aux différents types de patientes.

Par sa clarté, son actualité et sa pédagogie, ce livre apportera au lecteur, médecin généraliste ou gynécologue, le moyen d’enrichir sa pratique et son efficacité. Aux médecins déjà familiarisés avec l’homéopathie, il permettra de mieux connaître les indications des médicaments homéopathiques chez la femme.

0.0

0 avis

Revue

Article

Article

Corpus callosum (corps calleux)

Corpus callosum (CC)Le Corps calleux (Corpus callosum - CC) est la plus grande et la plus importante commissure du cerveau qui assure le transfert d’informations entre les deux hémisphères. L’utilisation de cette préparation organique en homéopathie n’est actuellement que marginale. Je l’ai utilisée pour la première fois au cours du traitement d’un tic chez l’enfant avec l’agénésie du corps calleux. L’effet rapide de ce traitement a suscité mes réflexions sur d’autres utilisations de cette préparation, c’est-à-dire dans les cas où on peut supposer le blocage fonctionnel du CC. J’ai donc appliqué le principe d’organothérapie –« le même médicament pour la même pathologie »et je suis partie de la supposition que renforcer cette structure anatomique pourrait « ouvrir la voie » aux autres médicaments homéopathiques établis d’après le principe de similitude.J’ai communiqué mes premiers résultats à mes confrères lors de la Rencontre des homéopathes du printemps en 2012 et nous y avons conçu l’idée de tester les effets de cette préparation. Nous avons donc lancé le projet d’expérimentation dans la pratique clinique des intervenants et membres de notre Association de médecins homéopathes.Même s’il ne s’agissait pas de définition stricte de cette étude, mais du partage spontané de nos résultats et observations de nos pratiques, j’aimerais bien les présenter aux confrères du CEDH international pour qu’ils prêtent un peu plus d’attention à ce médicament homéopathique peu connu.

0.0

0 avis

Fiche thérapeutique